Quels sont les enjeux du développement durable ?

Le développement durable est une phrase qu’on entend souvent pour souligner la vision idéale de l’avenir, débarrassée de tous les problèmes auxquels l’humanité est confrontée aujourd’hui. Épuisement des ressources naturelles, inégalité des genres, répartition inégale des richesses…Voilà ce qui illustre bien les problèmes à éliminer.

Ainsi, la durabilité se définit généralement comme le fait de satisfaire des besoins de la population d’aujourd’hui sans mettre en danger la capacité à remplir à ceux de la génération future. Elle repose sur trois principaux piliers : économie, environnement et société.

Développement Durable : des enjeux environnementaux

La première préoccupation qui a donné naissance au concept de Développement Durable est le souci de sauvegarder l’environnement. Ainsi, les entreprises se centrent sur les solutions pour réduire leur empreinte carbone, les déchets d’emballage, la consommation des ressources naturelles et les effets globaux sur l’environnement. La diminution de quantité des matériaux utilisés crée des économies globales sur les dits-matériaux.  

L’une des complexités de la protection environnementale est que le lien entre les risques naturels et l’impact de l’entreprise n’est généralement pas entièrement chiffré. Cela signifie qu’il existe des paramètres extérieurs qui ne sont pas considérés. Les valeurs globales de la restauration des terres, du dioxyde de carbone, des eaux usées et des déchets au sens large sont difficiles à évaluer.

En effet, les entreprises ne sont pas forcément à l’origine directe des déchets qu’elles créent. C’est là qu’une expertise environnementale trouve sa pertinence pour évaluer quantitativement ces externalités. L’objectif est de pouvoir suivre et rapporter significativement les progrès réalisés en matière de réduction. Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.

Enjeu de la durabilité du point de vue social

La durabilité sociale est un processus de création de lieux durables et prospères qui favorisent le bien-être, en comprenant ce dont les gens ont besoin des lieux où ils vivent et travaillent. Le concept combine le domaine physique et le monde social.

Pour une entreprise par exemple, l’adoption du concept de durabilité ne se limite pas à la prévention des risques industriels ou à la rénovation énergétique. Elle doit obtenir l’approbation et le soutien de ses salariés et toute autre partie prenante. Les approches pour obtenir et maintenir ce soutien sont diverses, mais cela revient à traiter les employés équitablement. À l’échelle mondiale sociale, l’entreprise devrait être consciente de la manière dont se remplit sa chaîne d’approvisionnement. Les salaires des gens sont-ils répartis de façon équitable ? Le milieu de travail est-il sécuritaire ?

Au sens plus large, l’enjeu social fait référence aux politiques publiques qui soutiennent les questions sociales. Les problèmes sociaux concernent à la fois le bien-être et comprennent des aspects tels que les soins de santé, l’éducation, le logement, l’emploi, etc. Les individus doivent avoir accès aux services sociaux, sans souffrir de la méconnaissance de leurs droits ni de risques phytosanitaires.

Les enjeux économiques du développement durable

L’économie circulaire fait partie intégrante du programme de développement durable et peut contribuer à plusieurs de ses objectifs. La consommation et la production responsables sont au cœur de l’économie circulaire.

L’enjeu économique de la durabilité constitue celui sur lequel la plupart des entreprises mise. Pour le développement durable, une société doit être rentable. Cependant, on ne peut se centrer uniquement sur le profit au détriment des autres piliers. En fait, le fondement de l’enjeu économique ne repose pas seulement sur le fait de tirer profit.

Les activités relevant du pilier économique incluent la bonne gouvernance, la conformité et la gestion de risques. C’est l’implication du profit et du pilier économique qui fait que les entreprises peuvent s’engager dans des politiques de développement durable. L’enjeu économique contrebalance l’adoption de mesures excessives qui s’imposent parfois aux entreprises. Un exemple est l’abandon instantané des carburants fossiles ou des fumiers chimiques plutôt que des changements progressifs.