Comment connaitre son bonus malus ?

Commettre ou non des accidents compte directement sur sa prime d’assurance par le biais de son bonus-malus. Des fois, il est difficile de comprendre le calcul de cette bonification. Comment connaître alors sa majoration positive ou négative chaque année ?

Le bonus-malus en quelques lignes

Le bonus-malus, appelé aussi coefficient de réduction majoration ou CRM, est un système qui permet de calculer le coût de la prime d’assurance auto d’un automobiliste chaque année. Il se base sur le comportement du chauffeur avec sa voiture à l’aide d’un pourcentage. En effet, plus il commet des accidents, plus le malus augmente. Si sa conduite est exemplaire, sa cotisation se voit réduite et il bénéficie d’une diminution. Bref, le bonus malus récompense ou sanctionne l’assuré en fonction de ses actes au volant. Mais aussi, le CRM est recalculé tous les ans suivant les critères réglementés. Il se réfère sur la période de 12 mois successifs qui précèdent de deux mois l’échéance annuelle de l’engagement. De ce fait, comment connaitre son bonus malus ? Par exemple, si le terme intervient à la fin de l’année, le CRM prend en compte l’absence ou la présence des sinistres de cette même année décalée de deux mois l’an passé. Tous les véhicules ne sont pas concernés par cette mesure de bonification. Quelques exceptions s’appliquent, les deux roues et trois roues jusqu’à 125 cm², les transports d’urgence, les modèles de collection ayant plus de 30 ans, les voitures agricoles, les moyens de locomotion forestiers ainsi que les travaux publics sont exclus de ce calcul. Celui qui pose la question comment connaitre son bonus malus peut trouver des informations sur ce lien.

Comment fonctionne le calcul du bonus-malus ?

L’assuré possède un coefficient de départ fixé à 1 au début de sa souscription à un contrat. L’agence revalorise le pourcentage en fonction des historiques de son client sur la période d’observation. Le taux diminue de 5 % grâce à la bonne conduite, c’est-à-dire le cotisant paie 95 % de sa prime annuelle. Une augmentation de 25 % lui sera appliquée s’il commet un accident, et ce pour chaque sinistre. L’adhérent n’écopera que 12,5 % s’il est partiellement responsable du dommage. Le compteur revient à 1 après deux ans sans ombre, peu importe le pourcentage attribué au-delà de 1. Il est utile de savoir que le souscripteur possède un coefficient de 0,50 durant trois ans, il ne perd pas son bonus en cas de premier incident et que sa responsabilité est reconnue. Au fait, sur quel critère repose l’évaluation de sa bonification, autrement dit, comment connaitre son malus année après année ? On s’appuie toujours sur l’indice de l’année dernière pour estimer le nouveau pourcentage du coefficient de réduction majoration.

Où pourrait-on trouver les informations sur le bonus-malus ?

Concrètement, comment connaitre son bonus ? Des renseignements peuvent être obtenus pour savoir la situation de son bonus annuel. On peut l’évaluer soi-même en se basant sur le fonctionnement de calcul. Ou bien, l’avis d’échéance envoyé par l’assureur tous les ans le mentionne automatiquement. On peut donc lire dans ce document le bilan des sinistres durant l’année s’il y a eu et les malus qui en résultent. Une demande de relevé d’information peut être également déposée sur l’initiative d’adhérent pour connaitre son bonus malus et une réponse est obtenue sous 15 jours. La récupération de la bonification perdue s’avère possible par une conduite responsable sans accident. Effectivement, le coefficient de réduction s’efface et repasse à 1 au bout de deux ans sans mésaventure. Il est essentiel de rappeler que le bonus-malus est transférable en cas de changement de mutuelle d’assurance, ce qui veut dire que toutes les données concernant l’abonné seront remises à la nouvelle compagnie.